Browse through our Interesting Nodes on Religion A)? GHT="50">
Compact version
Today's Suggestion
Read The "Macedonian Question" (by Maria Nystazopoulou-Pelekidou)
HomeAbout HR-NetNewsWeb SitesDocumentsOnline HelpUsage InformationContact us
Wednesday, 18 September 2019
 
News
  Latest News (All)
     From Greece
     From Cyprus
     From Europe
     From Balkans
     From Turkey
     From USA
  Announcements
  World Press
  News Archives
Web Sites
  Hosted
  Mirrored
  Interesting Nodes
Documents
  Special Topics
  Treaties, Conventions
  Constitutions
  U.S. Agencies
  Cyprus Problem
  Other
Services
  Personal NewsPaper
  Greek Fonts
  Tools
  F.A.Q.
 

European Commission Spokesman's Briefing for 01-02-28

Midday Express: News from the EU Commission Spokesman's Briefings Directory - Previous Article - Next Article

From: EUROPA, the European Commission Server at <http://europa.eu.int>

MIDDAY EXPRESS

News from the Spokesman's midday briefing

Nouvelles du rendez-vous de midi du Service Presse et Communicationb

Midday Express 28/02/2001

[I] Résultats de la Commission de ce jour - Outcome of today's Commission meeting

  • [01] La Commission adopte la nouvelle stratégie concernant la création de nouveaux marchés du travail européens d'ici à 2005 La Commission européenne a adopté une nouvelle stratégie visant à ouvrir les marchés paneuropéens du travail d'ici à 2005. Cet objectif pour 2005 s'accompagne d'une démarche politique ambitieuse mais réaliste en deux étapes pour éliminer les obstacles à la mobilité et relever les niveaux de compétence de la main-d'œuvre européenne sur tous les plans. La première étape de la stratégie vise à aborder immédiatement les principaux obstacles manifestes à l'émergence de nouveaux marchés du travail européens, comme l'acquisition, la mise à jour et la reconnaissance à l'échelle européenne de compétences professionnelles modernes, l'élimination des obstacles que comportent les régimes de sécurité sociale et de pensions pour la mobilité et la fourniture d'un accès direct à l'information concernant les emplois et les formations disponibles dans toute l'Europe. La deuxième étape de la stratégie prévoit l'établissement d'une Task force de haut niveau animée par des considérations économiques et chargée d'étudier les problèmes de la mobilité et des compétences de façon plus approfondie, concernant en particulier le déficit des compétences dans le secteur des technologies de l'information et des communications. Sur la base du rapport de cette Task force, la Commission entend proposer un plan d'action avec des initiatives ultérieures pour permettre à chacun d'accéder à des marchés du travail européens authentiques avant 2005. La Commission escompte que le Conseil européen de Stockholm entérinera cette stratégie.
  • [02] La Commission évalue le programme de stabilité actualisé de la Belgique (2001-2005) La Commission européenne a adressé une recommandation au Conseil des ministres sur la mise à jour, présentée le 22 décembre 2000, du programme de stabilité de la Belgique, qui couvre la période 2001-2005. La Commission a conclu que ce programme actualisé était conforme aux exigences du pacte de stabilité et de croissance et aux grandes orientations de politique économique. L'activité économique en Belgique ayant été plus dynamique que prévu ces deux dernières années, les résultats budgétaires ont dépassé les estimations : le déficit public est tombé à 0,7% du PIB en 1999 et l'équilibre budgétaire a été rétabli en 2000. Partant donc de résultats sensiblement supérieurs aux prévisions, le programme table pour 2001 sur un excédent budgétaire de 0,2% du PIB, qui ira croissant durant la période jusqu'à atteindre 0,7% du PIB en 2005. Parallèlement, on s'attend à ce que le ratio de la dette publique au PIB chute de 22 points de pourcentage, pour revenir de 110,6% du PIB en 2000 à 88,7% en 2005. Ces prévisions se fondent sur un scénario macroéconomique prudent, qui prévoit une croissance tendancielle du PIB réel de 2,5% pendant la période 2001-2005. Sur la base de la recommandation de la Commission, le Conseil devrait rendre le [12 mars 2001] un avis formel sur le programme de stabilité actualisé de la Belgique.
  • [03] Commission assesses the updated Stability Programme of Spain The European Commission has made a recommendation to the Council of Ministers on the second and most recent updated Stability Programme of Spain, which covers the period 2000-2004. The Commission concludes that the updated Stability Programme of Spain is in line with the requirements of the Stability and Growth Pact and the Broad Economic Policy Guidelines (BEPG). The Commission notes that surpluses targeted for the medium-term are higher compared with the previous update, with the general government expected to be in balance in 2001 and in surplus thereafter. This improvement accords with the recommendation of the 2000 BEPG. Nevertheless, rising core inflation in Spain is of concern, and fiscal policy should be ready to tighten further to counteract any additional overheating pressures. The Commission considers that continued fiscal consolidation embodied in the updated programme is also justified in view of future effects of population ageing, to which Spain is particularly exposed. In the light of this, the Commission recommends that in future updates Spain give greater attention to the long-term sustainability of its public finances. On the basis of the Commission's recommendation, the Council is expected to adopt a formal opinion on the update of Spain's Stability Programme [on 12 March 2001].
  • [04] La Commission évalue le programme de stabilité actualisé du Portugal (2001-2004) La Commission européenne a adressé une recommandation au Conseil de ministres sur la mise à jour pour 2000 du programme de stabilité du Portugal (2001-2004). Ce programme table sur une croissance moyenne annuelle de 3¼% pour la période 2001-2004, ce qui paraît réalisable. Il prévoit également une amélioration du solde des administrations publiques, lequel, après avoir enregistré un déficit de 1,5% du PIB en 2000 reviendrait à l'équilibre en 2004. Sur cette même période, le ratio de la dette devrait se réduire pour s'établir à 48,1% du PIB. La Commission conclut que les objectifs budgétaires à moyen terme du programme actualisé sont globalement conformes au Pacte de stabilité et de croissance. Toutefois, étant donné que le solde des administrations publiques ne devrait atteindre la position minimum requise qu'à partir de 2002, il serait souhaitable, afin d'accroître la marge de sécurité nécessaire, que la réduction du déficit soit plus rapide. L'adoption d'objectifs plus ambitieux en matière de déficit serait également bienvenue du point de vue de la stabilisation et afin d'accélérer la réduction nécessaire du ratio d'endettement pour faire face aux conséquences budgétaires prévisibles du vieillissement de la population. L'effort d'assainissement budgétaire sur la période couverte par le programme se répartit à peu près également entre les recettes et les dépenses. Bien que l'augmentation attendue des recettes provienne d'un élargissement de l'assiette fiscale et d'une plus grande efficacité dans le recouvrement de l'impôt, avec une baisse des taux d'imposition, continuer à tabler sur une augmentation des recettes n'est pas vraiment conforme aux recommandations des Grandes orientations de politique économique. Sur la base de cette recommandation de la Commission, le Conseil devrait rendre le [12 mars 2001] un avis formel sur le programme actualisé du Portugal.
  • [05] La Commission évalue la mise à jour pour 2000 du programme de stabilité du Luxembourg (1999-2003) La Commission européenne a adressé une recommandation au Conseil sur la mise à jour pour 2000 du programme de stabilité du Luxembourg, qui a été présentée le 16 février 2001 et couvre la période 1999-2003. La Commission a conclu que ce programme actualisé était conforme aux exigences du pacte de stabilité et de croissance et aux grandes orientations de politique économique (GOPE). La performance remarquable de l'économie luxembourgeoise au cours des deux dernières années s'est traduite par une augmentation plus rapide que prévu de la capacité de financement des administrations publiques, qui aurait atteint 4,4% du PIB en 1999 et, selon les estimations, 3% en 2000. Sur la période 2001-2003, le solde des administrations publiques, tout en restant nettement excédentaire, devrait tomber à environ 2½% du PIB par an, en raison d'une profonde réforme de la fiscalité qui doit être mise en œuvre en 2001 et 2002. Sur la base de la recommandation de la Commission, le Conseil devrait rendre [le 12 mars 2001] un avis formel sur le programme de stabilité actualisé du Luxembourg.
  • [06] Commission closes investigation into Grid Feed-In Law (Germany) Following the repeal by the German authorities of the 1991 Grid Feed-In Law, which had given rise to a dispute under the state aid rules after the introduction of the electricity tax, the European Commission has closed the formal investigation which it began in summer 1999. However, this decision does not resolve the Commission's doubts as to the law's compatibility with the State aid provisions of the EC Treaty.
  • [07] La Commission autorise une aide à Fiat pour un investissement en Italie du Sud La Commission européenne a autorisé une aide à l'investissement à finalité régionale d'un montant de 78 milliards de lires (40 millions d'euros) pour la production du nouveau modèle "Punto" à l'usine de Fiat située à Melfi (Italie du Sud). Au terme de la procédure formelle d'examen ouverte en novembre 1999, la Commission a acquis la conviction que les règles de l'encadrement communautaire des aides d'État dans le secteur automobile ont été respectées.
  • [08] Commission approves two joint UK regional development schemes The European Commission has adopted a decision under the State aid rules approving two joint regional development schemes in the United Kingdom : "Partnership support for regeneration : Support for speculative developments", and "Partnership support for regeneration : Support for bespoke developments". Both schemes are successor schemes to English Partnership/Partnerships Investment Programme (EP/PIP), on which the Commission adopted a Decision in December 1999 obliging the UK authorities to amend the scheme. Further to this decision, the British Government decided to close down the EP/PIP and to design and notify new schemes.
  • [09] La Commission donne son feu vert à la prime fiscale d'investissement dans les nouveaux Länder et Berlin pour 1999-2003 La Commission européenne a terminé son examen de la prime fiscale d'investissement (Investitionszulagengesetz) en faveur des nouveaux Länder allemands et Berlin par une décision positive. La prime fiscale d'investissement constitue depuis dix ans le principal dispositif d'aide aux entreprises actives dans l'Est de Allemagne. D'un budget annuel prévisionnel de plus de 2 milliards d'euros, l'aide est destinée à des établissements de l'industrie manufacturière, certains services proches du marché, au petit commerce urbain, et à des entreprises artisanales de moins de 251 employés.
  • [10] Commission investigates aid elements in Dutch disposal system for car wrecks The European Commission has decided to open a formal investigation procedure under article 88.2 of the Treaty with respect to potential State aid elements in a Dutch waste disposal system for car wrecks. The Commission's main concerns focus on a premium paid for the dismantling of car parts to be recycled which in some cases might overcompensate for the related costs. These doubts, however, should not call into question the system as such, as it seems to be in line with the European Union's environmental policy objectives, in particular the Directive on End-of Life Vehicles adopted last year.
  • [11] Commission approves German Risk Capital scheme for small technology companies The European Commission has approved the prolongation of a German risk capital scheme for small technology companies. Under the scheme private capital investors will be guaranteed parts of their investment for research and investment projects in young technology companies. The scheme will help to develop and stabilise the German risk capital market for early phase financing in companies which have the potential for fast growth and job creation. Until the end of 2002, the scheme will make available DM 381.8 million (euro 192.5 million) in order to trigger a total participation volume of DM 5.2 billion (euro 2.7 billion).
  • [12] Green light for Swedish maritime training aid scheme approval The European Commission has decided not to raise any objections under EC Treaty rules on state aids to a proposed Swedish maritime training aid scheme for seafarers. The scheme is designed to improve maritime know-how in Sweden and to develop maritime skills by assisting practical training on- board ships. Following examination of the details of the scheme, the Commission considers that it complies with the 1997 Community guidelines on state aid for maritime transport. The training aid scheme will only be applicable for 2001. It is designed to support the practical on-board training of seafarers as Sea Captains and Ship's Engineers. The aid will be given to shipping companies in return for taking on university student trainees for the periods of compulsory practical training required by the Swedish Maritime Administration. The training periods will be undertaken on Swedish commercial vessels engaged chiefly in international shipping or on ships that are linked to Sweden by having a Swedish owner or having a Swedish management company providing the crew.
  • [13] Mesures de soutien françaises en faveur de Corsica Marittima : la Commission étend son investigation à la Société Nationale Corse Méditerranée Dans le cadre de la procédure d'examen du financement de Corsica Marittima, filiale de l'entreprise publique "Société Nationale Corse Méditerranée" (SNCM), la Commission européenne a décidé d'étendre son champ d'investigation en examinant le niveau des subventions reçues par la SNCM en contrepartie des obligations de service public dont elle est chargée. Depuis sa création en 1990, Corsica Marittima opère sur le marché des liaisons maritimes entre l'Italie continentale et la Corse, en concurrence directe avec d'autres opérateurs. Lors de l'ouverture de la procédure en décembre 1998, la Commission a constaté que les résultats d'exploitation de Corsica Marittima avaient été négatifs depuis sa création, avec des pertes annuelles supérieures au montant du capital. La SNCM a financé un déficit cumulé sur la période 1990-1997 d'environ 40 millions de francs français. La Commission a également émis des doutes quant au montant des loyers payés par Corsica Marittima à la SNCM. L'examen de la Commission est centré sur l'opération de Corsica Marittima et ne remet pas en cause le système mis en place par la France pour assurer la desserte maritime de la Corse au départ du continent français. Néanmoins, la Commission adoptera sa décision finale sur l'affaire dans les meilleurs délais afin de garantir une bonne sécurité juridique à toutes les parties intéressées par l'appel d'offre.
  • [II] Other news - Autres nouvelles

  • [14] Foot-and-mouth disease in the United Kingdom The Standing Veterinary Committee (SVC) yesterday gave a favourable opinion on a European Commission proposal to extend until 9 March 2001 the existing protective measures adopted in response to outbreaks of foot-and-mouth disease in the United Kingdom. The dispatch of live animals, fresh meat and meat products, milk and milk products and other animal products from the UK continues to be prohibited, unless the latter are treated appropriately. The proposal will be formally adopted by the Commission in the next few days and shall be reviewed at the meeting of the SVC scheduled for 6 and 7 March 2001.
  • [15] Discussion with FIFA/UEFA on transfer systems Following the meeting on 14 February between European Commissioners for Competition, Mario Monti, Employment and Social Affairs, Anna Diamontopolou, and for Education and Culture, Viviane Reding, with the President of FIFA, Mr Blatter and the President of UEFA, Mr Johanssen, another round of technical discussions on the subject of football transfers was held on 27 February. The representatives of FIFA and UEFA were led by Per Omdahl, Chairman of the football transfers task force, Michel Zen-Ruffinen, Secretary-General of FIFA and Gerhard Aigner, Secretary-General of UEFA. Substantive talks took place on the conditions under which contracts can be breached unilaterally, and how training compensation for young players should be calculated. The Commission remains optimistic that outstanding issues can all be resolved.
  • [16] La Commission demande des efforts accrus pour la protection des mineurs dans les services audiovisuels et les nouveaux médias La Commission européenne a adopté son rapport d'évaluation sur la Recommandation de septembre 1998 concernant la protection des mineurs et de la dignité humaine. Le rapport analyse les mesures prises depuis deux ans dans les Etats membres et au niveau communautaire. Il constate que l'application de la Recommandation est globalement satisfaisante et respecte pleinement la diversité culturelle, même si l'on peut regretter que les consommateurs aient été trop peu associés à la mise en place de codes de conduite.
  • [17] Le chômage dans la zone euro a atteint 8,8% en janvier 2001 ; dans l'UE15, il est resté stable à 8,0% (! embargo 12h00 !) Le taux de chômage de la zone euro, corrigé des variations saisonnières, était de 8,8% en janvier 2001, selon les données publiées aujourd'hui par Eurostat. Il était de 8,7% en décembre 2000 et de 9,5% en janvier 2000. Le taux de chômage de l'UE15 était de 8,0% en janvier 2001, stable par rapport à décembre. Il s'élevait à 8,8% en janvier 2000.
  • [18] January 2001 - Euro-zone annual inflation down to 2.4% ; EU15 down to 2.2% (! embargo 12 am !) Euro-zone annual inflation fell from 2.6% in December 2000 to 2.4% in January 2001, Eurostat reports today. A year earlier the rate was 1.9%. EU15 annual inflation fell from 2.3% in December 2000 to 2.2% in January 2001. A year earlier the rate was 1.8%. Highest annual rates were in the Netherlands (4.5%), Portugal (4.4%) and Ireland (3.9%) ; lowest rates were in the United Kingdom (0.9%), France (1.4%), and Sweden (1.6%). Compared with December 2000, annual inflation rose in four Member States, fell in eight, and was unchanged in three. Compared with January 2000, the biggest relative rises were in the Netherlands (1.6% to 4.5%) and Portugal (1.9% to 4.4%) ; the biggest relative falls were in Denmark (2.8% to 2.3%) and France (1.7% to 1.4%).
  • [19] Autre matériel diffusé Rencontre entre MM. Prodi et Colin Powell, secrétaire d'Etat américain (27/02) Discours de M. Solbes : "Synthesis report to the Stockholm European Council" à la commission des Affaires économiques et monétaires du PE (27/02)

    MIDDAY EXPRESS


    From EUROPA, the European Commission Server at http://europa.eu.int/
    © ECSC - EC - EAEC, Brussels-Luxembourg, 1995, 1996


    Midday Express: News from the EU Commission Spokesman's Briefings Directory - Previous Article - Next Article
  • Back to Top
    Copyright © 1995-2016 HR-Net (Hellenic Resources Network). An HRI Project.
    All Rights Reserved.

    HTML by the HR-Net Group / Hellenic Resources Institute, Inc.
    midex2html v1.04 run on Wednesday, 28 February 2001 - 12:30:09 UTC