Read the chronology of Turkish actions & claims against Greece, 1955-1996 A)? GHT="50">
Compact version
Today's Suggestion
Read The "Macedonian Question" (by Maria Nystazopoulou-Pelekidou)
HomeAbout HR-NetNewsWeb SitesDocumentsOnline HelpUsage InformationContact us
Thursday, 12 December 2019
 
News
  Latest News (All)
     From Greece
     From Cyprus
     From Europe
     From Balkans
     From Turkey
     From USA
  Announcements
  World Press
  News Archives
Web Sites
  Hosted
  Mirrored
  Interesting Nodes
Documents
  Special Topics
  Treaties, Conventions
  Constitutions
  U.S. Agencies
  Cyprus Problem
  Other
Services
  Personal NewsPaper
  Greek Fonts
  Tools
  F.A.Q.
 

European Commission Spokesman's Briefing for 01-04-11

Midday Express: News from the EU Commission Spokesman's Briefings Directory - Previous Article - Next Article

From: EUROPA, the European Commission Server at <http://europa.eu.int>

MIDDAY EXPRESS

News from the Spokesman's midday briefing

Nouvelles du rendez-vous de midi du Service Presse et Communicationb

Midday Express 10/04/2001

  • [01] Romano Prodi receives delegation of Japanese parliamentarians in Brussels The President of the European Commission, Romano Prodi, on Monday received a delegation of Japanese Diet Members for what proved to be a very up-beat and wide ranging discussion. The Japanese delegation, led by former Foreign Minister Taro Nakayama of the LDP and including members of opposition parties, is in Brussels for the 21st EU-Japan interparliamentary meeting that is taking place over the coming days. Discussion focussed on issues specific to the EU, including enlargement, the euro, the concept of an EU constitution and the creation of a Rapid Reaction Force. On Asia, Mr Prodi assured the delegation that Japan was of paramount importance to the EU. He asked that Japan be more self confident in overcoming current difficulties and looking positively and proudly at the long term prospects for the country. Finally, both sides expressed disappointment and frustration over the apparent climb down of President Bush on the Kyoto Protocol.
  • [02] La Commission autorise l'acquisition par Teka du contrôle en commun de Holdivat La Commission européenne a autorisé une opération par laquelle l'entreprise espagnole Teka Industrial SA acquerra le contrôle en commun de Holdivat SA, société holding belge qui détient deux fabricants de récipients à boissons en acier inoxydable. La Commission est arrivée à la conclusion que, bien que l'opération augmente encore le degré de concentration de ce secteur, elle n'entraînera pas une situation de position dominante collective.
  • [03] Commission authorises acquisition of sole control over Sydkraft by E.ON The European Commission has cleared a proposed concentration by which E.ON Energie (Germany) acquires control of the whole of Sydkraft AB (Sweden). The operation will not lead to any overlaps in the countries concerned where E.ON will face competition from other national players.
  • [04] Commission clears joint venture between Philips and LG Electronics The European Commission has cleared a joint venture between Koninglijke Philips Electronics N.V. (Philips) and LG Electronics Inc. (LGE) of South Korea in the field of cathode ray tubes (CRTs) for television sets and computer monitors.
  • [05] La Commission se félicite de l'adoption par le Conseil de la Directive sur le droit d'auteur dans la société de l'information La Commission européenne accueille avec satisfaction la nouvelle de l'adoption par le Conseil de l'Union européenne de la Directive qui régira, dans toute l'UE, le droit d'auteur et les droits voisins dans la société de l'information. L'adoption de cette Directive était l'un des objectifs prioritaires définis par le Conseil européen de Lisbonne dans le cadre du processus de préparation de la transition vers une économie compétitive, dynamique et fondée sur la connaissance, dans l'UE. Le texte définitif est le résultat d'un équilibre établi après plus de trois années d'intenses discussions et constitue un excellent exemple de procédure de codécision, dans laquelle tant le Parlement européen que le Conseil et la Commission ont joué un rôle décisif. L'adoption par consensus démontre à quel point la Directive marque un terrain d'entente dans un domaine où les intérêts sont si divergents. Elle représente une pièce maîtresse de la société de l'information, élément qui, jusqu'à ce jour, faisait encore défaut. Les Etats membres disposent d'un délai de 18 mois à compter de la publication au Journal officiel des Communautés européennes (probablement dans quelques semaines) pour transposer la Directive dans leur droit national.
  • [06] Chris Patten welcomes adoption of EU guidelines on the fight against torture Chris Patten, European Commissioner for External Relations, yesterday welcomed the adoption by the Council of new guidelines for the EU's policy on torture and other cruel, inhuman or degrading treatment or punishment. Speaking in Luxembourg at EU Foreign Ministers' meeing, he said : "No government or country, no matter what its level of development or its political system, can possibly justify the existence of torture on its soil. It is one of the most abhorrent and vile abuses of human rights. Yet Amnesty International recently reported on torture or ill-treatment by state agents in over 150 countries over the last three years, and noted that it was widespread in 70 of them. The European Union has an absolute duty to work to see the prevalence of torture reduced across the world. The Charter of Fundamental Rights made our commitment clear, inside and outside the Union. So I welcome the adoption of these new policy guidelines, which set out how the EU plans to fulfil that duty."
  • [07] European Social Fund : Commission approves the EQUAL programme for greater equality on the labour market in the Netherlands Anna Diamantopoulou, Member of the European Commission responsible for Employment and Social Affairs, has signed a decision approving the new EQUAL Community Initiative Programme in the Netherlands, covering the period 2001-2006. Under this programme, the European Social Fund (ESF) will make available euro 208.4 million to try out new ways and means of combating discrimination and inequality in terms of employment.
  • [08] Teneur en soufre des combustibles : la Commission décide d'engager une action judiciaire contre la Grèce, l'Italie et l'Espagne La Commission européenne a décidé d'envoyer un avis motivé (deuxième avertissement écrit) à la Grèce, à l'Italie et à l'Espagne parce que ces pays n'ont pas adopté la législation nationale requise pour transposer une Directive communautaire de 1999 sur la teneur en soufre des combustibles liquides. Cette Directive vise à réduire les émissions de dioxyde de soufre, un des principaux polluants de l'air. Margot Wallström, le Commissaire chargé de l'Environnement, a déclaré : "La mise en œuvre de cette Directive contribuera à la réduction de la pollution par le dioxyde de soufre et permettra d'améliorer la qualité de l'air en Europe au profit de nous tous et de l'environnement. Je demande instamment à la Grèce, à l'Italie et à l'Espagne de combler cette lacune législative dès que possible".
  • [09] Traitement des eaux urbaines résiduaires : la Commission décide d'engager une action judiciaire contre l'Espagne, la France, l'Allemagne et le Royaume-Uni La Commission européenne a décidé de saisir la Cour de justice européenne à l'encontre de l'Espagne et d'envoyer un avis motivé (deuxième avertissement écrit) à la France, à l'Allemagne et au Royaume-Uni pour non-application de la Directive communautaire sur le traitement des eaux urbaines résiduaires. L'Espagne, la France et le Royaume-Uni n'ont pas identifié de manière adéquate les zones sensibles, c'est-à-dire les masses d'eau qui sont eutrophiques ou fortement polluées par des eaux résiduaires. La Directive fixe à décembre 1998 la date limite pour le traitement strict des rejets d'eaux résiduaires qui affectent ces masses d'eau. La décision à l'encontre de l'Allemagne est justifiée par la législation insuffisante, notamment dans le Land de Saxe-Anhalt, qui fixe à janvier 2004 (au lieu de décembre 1998) la date limite pour se conformer aux normes plus strictes applicables aux zones sensibles. La Commission a examiné la manière dont les Etats membres mettent en œuvre cette Directive clé et les décisions prises font suite au récent forum "Name, Fame and Shame", consistant à épingler les résultats particulièrement remarquables ou déplorables dans le domaine du traitement des eaux urbaines résiduaires, qui a eu lieu le 19 mars 2001 (voir IP/01/409).
  • [10] Commission acts against nine Member States on waste oils The European Commission has decided to send Letters of Formal Notice (first warning letters) to Austria, Ireland, France, Sweden, Denmark, Belgium, the United Kingdom, the Netherlands and Finland for failing to ensure that waste oils are regenerated (recycled) rather than disposed of. The Waste Oil Directive says that Member States must give priority to the regeneration of waste oils over their disposal. The Letters of Formal Notice sent to Austria, Ireland, Sweden and the Netherlands also cover other failures to correctly transpose and apply the Directive. Commenting on the decision, Environment Commissioner Margot Wallström said : "The priority for the regeneration of waste oils given by this Directive is a key step in ensuring that we use our resources sustainably. Member States signed up to this 14 years ago. It is high time they respected their own pledges. I have said many times that I want to place an emphasis on ensuring that existing environmental legislation is enforced properly rather than on creating new environmental legislation. This is a prime example of what I mean."
  • [11] Commission grants euro 74 million to support completion of Dublin C- Ring motorway The project will complete the C-ring motorway around Dublin and interconnect all the major national routes radiating from Dublin. When complete in 2004 it will also improve the road transport connections between Dublin Airport and the major ports. In terms of the total cost the motorway it is the single largest project to be co-financed by the Cohesion Fund in Ireland since the inception of the Fund in 1993. The support is provided in order to co-finance the construction costs of a significant stretch of the route.
  • [12] Informations générales concernant le financement communautaire au titre des Fonds structurels en Grèce Le Commissaire européen à la Politique régionale, Michel Barnier a, au nom de la Commission, signé douze programmes opérationnels supplémentaires mettant en œuvre en Grèce le Cadre communautaire d'appui relevant de ses compétences - dont un programme sectoriel pour les chemins de fer, les aéroports et les transports urbains et onze programmes de développement régional concernant l'Epire, la Crète, l'Egée du Nord, l'Egée du Sud, la Grèce continentale, la Grèce occidentale, la Thessalie, le Péloponnèse, la Macédoine occidentale, la Macédoine orientale-Thrace, et les îles Ioniennes.
  • [13] Commission approves a euro 2,936 billion programme for railways, airports and urban transports in Greece The European Commission has approved the programme "Railways, Airports, Urban Transports", for the regions of Greece. The Operational Programme, foreseen in the priority "Communications" of the Community Support Framework for 2000-2006, covers practically all the territory of Greece. Its objectives are : (a) completion of the PATHE railway axis in Greece and implementation of the Business Plan of the OSE (Greek Railways Organisation), (b) improvement of main airport facilities and (c) improvement of transport conditions in the urban area of Athens. The European Regional Development Fund will contribute with assistance of euro 1,468 billion to the achievement of these objectives. The national contribution will be euro 1,218 billion, while the private sector is expected to contribute with an amount of euro 250 million, through public- private partnership schemes (PPP).
  • [14] La Commission approuve une aide de 680 millions d'euros pour la région d'Epire La Commission européenne a approuvé un programme de développement économique et social pour la région d'Epire (Grèce) en 2000-2006. Ce programme représente un volume financier de près de 680 millions d'euros, dont 436 millions (soit 64% du budget total) seront financés par les Fonds structurels de l'UE. Le reste sera financé par le secteur public et le secteur privé (à concurrence de 145 millions et de 99 millions d'euros respectivement). Le programme vise à promouvoir le développement à long terme de la région d'Epire et à tirer profit de la position géopolitique de la région ainsi que de la nature sauvage de ses montagnes en renforçant les infrastructures existantes et en prenant mieux en compte les problèmes environnementaux.
  • [15] La Commission approuve une aide de 467,7 millions d'euros pour la Crète La Commission européenne a approuvé un programme de développement économique et social pour la région de Crète (Grèce) pour la période 2000- 2006. Le programme représente un volume financier de près de 730,3 millions d'euros, dont 467,7 millions (64% du budget total) seront financés par les Fonds structurels de l'UE. Le secteur public et le secteur privé financeront le programme à hauteur de 155,9 millions et de 106,7 millions d'euros respectivement. L'aide envisagée permettra de promouvoir le développement et l'ajustement structurel de la Crète en favorisant les transports, les communications, l'innovation et le développement rural.
  • [16] Commission approves euro 547 million support for the Northern Aegean The European Commission has approved a regional development programme for the Greek region of the Northern Aegean. The programme of a total amount of euro 547 million over a period of seven years (2000-2006) will be financed by Community assistance of euro 362 million, with euro 120 million from the public sector and investment of euro 65 million by the private sector. The support provided aims mainly to reinforce the use of new technologies and the information society as a way to overcome the region's isolation as well as to develop urban and rural areas.
  • [17] La Commission approuve une aide de 600 millions d'euros pour la région des îles de la mer Egée du Sud La Commission européenne a approuvé un programme de développement régional pour la région des îles de la mer Egée du Sud (Grèce). Ce programme représente un volume financier de près de 600 millions d'euros, dont 372,2 millions (soit 62% du budget total) seront financés par les Fonds structurels de l'UE. Le reste sera financé par le secteur public et le secteur privé (à concurrence, respectivement, de 124 millions et de 103,8 millions d'euros). Il vise à promouvoir le développement et l'ajustement structurel des îles de la mer Egée du sud par la création, entre autres, de 6.500 emplois temporaires, de 2.700 nouveaux emplois permanents ainsi que par une meilleure prise en compte des problèmes environnementaux, notamment de traitement des eaux usées.
  • [18] Commission approves euro 873 million support for Continental Greece ("Sterea Ellas") The European Commission has approved a programme for the Greek region of Continental Greece ("Sterea Ellas") for the period 2000-2006. The European Union is granting financial support of nearly euro 532 million to this region which is lagging behind in its development. The European funding will attract a further euro 177 million in investment from the public sector and euro 164 million from the private sector, creating total resources of euro 873 million. The programme aims to reduce intra-regional disparities and to create and safeguard jobs mainly by developing a competitive economy. It will take advantage of the new transport infrastructure and the proximity with the capital (Athens) and its northern industrial zones. The Structural Funds will pay for investments in infrastructure and urban development, rural development with emphasis on mountainous areas, business modernisation and their adaptation to the new economy, protection of the natural environment and valorisation of cultural heritage, upgrading of the tourist product, accompanied by training of human resources and measures to facilitate employment and equal opportunities.
  • [19] La Commission approuve une aide de 781,7 millions d'euros pour la région de Grèce occidentale La Commission européenne a approuvé le programme opérationnel pour la région de "Grèce occidentale" pour la période 2000-2006. Ce programme représente un volume financier de près de 781,5 millions d'euros, dont 478, 5 millions (65% du budget total) seront financés par les Fonds structurels de l'UE. Le reste sera financé par le secteur public et le secteur privé (à concurrence, respectivement, de 159.5 millions et de 143,5 millions d'euros). Le programme vise à promouvoir le développement à long terme de la région de "Grèce Occidentale". Il permettra la création de 6.190 emplois durant sa phase de mise en œuvre et s'attache à tirer profit de la position géographique de la région en tant que porte d'entrée occidentale du pays et de son potentiel de développement touristique en rapport avec l'organisation des prochains Jeux Olympiques en Grèce. De plus, il est prévu de renforcer les infrastructures existantes et créer les conditions pour un développement durable par une meilleure prise en compte des problèmes environnementaux.
  • [20] Commission approves euro 929 million support for Thessaly The European Commission has approved a programme for the development of the Greek region of Thessaly ("Thessalia") for 2000-2006, which involves Community support of nearly euro 563 million. The European funding will attract a further euro 188 million in investment from the public sector and euro 178 million from the private sector, creating total resources of euro 929 million. This programme aims to accelerate development by promoting and maintaining a competitive economy. Taking advantage of the proximity of Thessaly to Greece's northern neighbours, the programme aims to promote international co-operation and networking. The Structural Funds will mainly finance improvement of the region's transport connections, rural development, business competitiveness, environment, and urban development.
  • [21] La Commission approuve une aide de 698,7 millions d'euros pour le Péloponnèse La Commission européenne a approuvé un programme de développement économique et social pour la région du Péloponnèse (Grèce) pour la période 2000-2006. Le programme représente un volume financier de près de 698,7 millions d'euros, dont 457,2 millions (soit 65% du budget total) seront financés par les Fonds structurels de l'UE. Le secteur public et le secteur privé contribueront respectivement à hauteur de 152,4 millions et de 89,1 millions d'euros. Le programme vise à promouvoir le développement à long terme de la région du Péloponnèse en renforçant sa compétitivité et en réduisant les disparités intra régionales. En ce sens, le programme, qui permettra de créer 3.985 emplois permanents, s'attache à tirer profit du voisinage de la région avec la région métropolitaine d'Attique, à renforcer les infrastructures existantes et à créer les conditions d'un développement équitable par une meilleure prise en compte des problèmes environnementaux.
  • [22] La Commission approuve une aide de 581 millions d'euros pour la Macédoine occidentale La Commission européenne a approuvé un programme de développement économique et social pour la région de Macédoine occidentale (Grèce) en 2000-2006. Ce programme représente un volume financier de près de 581 millions d'euros, dont 372 millions (64% du budget total) seront financés par les Fonds structurels de l'UE. Le reste sera financé par le secteur public et le secteur privé (à concurrence, respectivement, de 124 millions et de 84 millions d'euros). Le programme vise à promouvoir le développement à long terme de la région de Macédoine Occidentale par le renforcement de sa compétitivité et par la réduction des disparités intra régionales. En ce sens, la stratégie s'attache à tirer profit de la position géopolitique de la région et de la nature sauvage de ses montagnes en renforçant les infrastructures existantes et en créant les conditions d'un développement durable par une meilleure prise en compte des problèmes environnementaux.
  • [23] La Commission approuve un programme de 1.115,6 millions d'euros en faveur de la Macédoine orientale et de la Thrace La Commission européenne a approuvé un programme de développement régional en faveur de la Macédoine orientale et de la Thrace, régions grecques en retard de développement. Le programme est financé par une enveloppe globale de 1.115,6 millions d'euros couvrant une période de sept ans (2000-2006). La contribution communautaire s'élèvera à 733,3 millions d'euros auxquels s'ajouteront 244,4 millions d'euros émanant du secteur public et un investissement de 137,8 millions financé par le secteur privé. Ce programme d'aide vise essentiellement à développer une économie régionale moderne et autonome, à renforcer son ouverture économique sur l'extérieur grâce à la valorisation de la position géographique de la région, de son environnement naturel et de ses richesses minières ainsi qu'à l'utilisation des nouvelles technologies.
  • [24] La Commission approuve une aide de 375,2 millions d'euros pour les Iles Ioniennes La Commission européenne a adopté un programme de développement économique et social pour la région des Iles Ioniennes en Grèce pour la période 2000- 2006. Ce programme représente un volume financier de près de 375,2 millions d'euros. Sur cette somme, 244,7 millions d'euros (soit 65% du budget total) seront financés par les Fonds structurels de l'UE. Le secteur public contribuera au programme à hauteur de 81,6 millions d'euros et le secteur privé de 48,9 millions. Adopté dans le cadre du soutien apporté par l'UE aux régions en retard de développement, le programme vise à promouvoir le développement à long terme des Iles Ioniennes en renforçant leurs avantages comparatifs et en mettant l'accent sur la protection de l'environnement et la réduction des disparités intra-régionales.
  • [25] New EC programme of support for FRY / Serbia The European Commission has today approved the first part of the euro 240 million programme of aid for FRY/Serbia during 2001. This first part of the 2001 programme is for €150.8 million and represents a first step away from an emergency programme towards longer-term integration assistance. This new package takes into account the need to bridge the gap this year before the arrival of support from international financial institutions. The support will focus on the following sectors : Energy €80 million, Health €26.5 million, Agriculture €20 million, Enterprise Development €10 million, Policy and Legal Advice Centre €5 million, Technical and Administrative Assistance Facility €2 million.
  • [26] International Donor meeting in Stockholm The European Commission will participate on Wednesday 11 April in an international meeting of donors to be held in Stockholm to coordinate international efforts to assist the Palestinian Authority and the Palestinian population. The meeting is being held under the auspices of the Ad hoc Liaison Committee of international donors to the Palestinian Authority and will be co-chaired by Norway (permanent chair of the AhLC) and the EU Presidency. The meeting is designed to take stock of the current financial situation of the Palestinian Authority and to help donors to coordinate their efforts to provide financial assistance to the Palestinian Authority in the coming months.
  • [27] Franz Fischler floats compulsory aid-reduction for big farms In his speech at the Informal Agriculture Council in Östersund/Sweden, European Commissioner for Agriculture, Rural Development and Fisheries, Franz Fischler, stressed that agriculture had to face changes in what society expects of it. "Quality assurance, ethical issues, animal welfare, environmental goals and safeguarding the landscape are coming more and more to the fore. Traditional issues such as securing a sound economic base for agriculture and food supply at acceptable prices have not lost any of their immediacy", he said. Mr Fischler underlined that these goals set out in the Agenda 2000 were still valid. "But adjustments to the means of achieving them will be necessary", he stated. He rejected simplistic formulae such as : "small is beautiful" or "big is ugly". "Our strict environmental and food standards must be complied with by mountain farmers in the Vosges and producers in East Germany alike. He recalled that the Member States are already able to reduce the aid for big farms by up to 20% and use the money saved for additional rural development measures. "Unfortunately only France and the United Kingdom avail themselves of this opportunity. Therefore we should ask ourselves whether it would not be better to make this "modulation" compulsory for all, as the Commission originally proposed."
  • [28] David Byrne speaks at the Informal Agriculture Council in Östersund on Food Quality In March 2000, European Commissioners David Byrne (Health and Consumer Protection) and Franz Fischler (Agriculture, Rural Development and Fisheries), launched an EU-wide debate on food quality. Following up on this initiative, the Presidency has called on the Agriculture Ministers of the Member States at the informal ministerial meeting in Östersund to have an in depth discussion on all of the key policy issues concerning the food chain. Today, Commissioner Byrne addressed the informal council on the subject of Food Quality. The Commissioner said : "This informal meeting is an opportunity to discuss this important topic. The three key issues highlighted "Safe, Sustainable and Ethical" must be central to our whole approach to the food chain, whether in the primary production sector, the food processing sector, the distribution chain, or even at the final preparation and consumption phase." He added : "We need to develop common understandings of the issues that people have concerns about and common understandings of how policy responses can be shaped. The issues involved here are complex and multi-faceted. I suspect that they have never been adequately teased out in public policy terms ; so we are charting unexplored territory. That makes our journey all the more exciting and potentially rewarding."
  • [29] Philippe Busquin présente le prochain programme-cadre de recherche au Comité Economique et Social Aujourd'hui, à 14h30, une autre étape dans le processus de consultation sur le nouveau programme-cadre sera entamée. Le Commissaire européen à la Recherche, Philippe Busquin, présentera la proposition de la Commission pour le programme-cadre et expliquera comment le prochain programme-cadre aidera à la réalisation d'un Espace Européen de la Recherche. Le 24 mai 2000, le Comité Economique et Social s'est déjà prononcé en faveur de l'ambition politique de la Commission de créer un tel espace. Les mots d'ordre du nouveau programme-cadre sont la concentration sur des priorités à valeur ajoutée européenne, la structuration des efforts de recherche en Europe et la simplification des procédures. L'enveloppe budgétaire proposée est de 17.5 milliards d'euros.
  • [30] Fusions approuvées selon la procédure simplifiée - SGS / R&S / Freeglass JV - VNU / RCS Editori
  • [31] Autre matériel diffusé Déclaration de M. Patten sur les élections au Pérou Note sur les négociations entre l'UE et le Sénégal pour le renouvellement de l'accord pêche

    MIDDAY EXPRESS


    From EUROPA, the European Commission Server at http://europa.eu.int/
    © ECSC - EC - EAEC, Brussels-Luxembourg, 1995, 1996


    Midday Express: News from the EU Commission Spokesman's Briefings Directory - Previous Article - Next Article
  • Back to Top
    Copyright © 1995-2016 HR-Net (Hellenic Resources Network). An HRI Project.
    All Rights Reserved.

    HTML by the HR-Net Group / Hellenic Resources Institute, Inc.
    midex2html v1.04 run on Wednesday, 11 April 2001 - 11:30:10 UTC