Read about The Pontian Genocide A)? GHT="50">
Compact version
Today's Suggestion
Read The "Macedonian Question" (by Maria Nystazopoulou-Pelekidou)
HomeAbout HR-NetNewsWeb SitesDocumentsOnline HelpUsage InformationContact us
Tuesday, 23 July 2019
 
News
  Latest News (All)
     From Greece
     From Cyprus
     From Europe
     From Balkans
     From Turkey
     From USA
  Announcements
  World Press
  News Archives
Web Sites
  Hosted
  Mirrored
  Interesting Nodes
Documents
  Special Topics
  Treaties, Conventions
  Constitutions
  U.S. Agencies
  Cyprus Problem
  Other
Services
  Personal NewsPaper
  Greek Fonts
  Tools
  F.A.Q.
 

European Commission Spokesman's Briefing for 97-07-01

Midday Express: News from the EU Commission Spokesman's Briefings Directory - Previous Article - Next Article

From: EUROPA, the European Commission Server at <http://europa.eu.int>

MIDDAY EXPRESS

News from the Spokesman's midday briefing

Nouvelles du rendez-vous de midi du Porte-Paroleb

01/07/97


CONTENTS / CONTENU

  • [01] Jacques Santer: "The euro will be a major international currency. Reserve shifts into the euro will be gradual and not disruptive."
  • [02] Yves-Thibault de Silguy: "Consolidation of public finances must be a permanent reality and not an accounting device"
  • [03] Un nouveau projet européen pour dynamiser l'investissement en capital- risque dans l'innovation et la technologie
  • [04] Société de l'information: Rapport final du groupe d'experts de haut niveau
  • [05] La Commission approuve l'acquisition du contrôle commun de Crediop par les groupes bancaires Dexia et San Paolo
  • [06] La Commission autorise l'acquisition de l'entreprise allemande SPAR AG par le groupe français ITM
  • [07] Commission wants to appeal against WTO Hormone Panel Conclusions
  • [08] EU makes new WTO offer on Financial Services
  • [09] Renouvellement du protocole à l'accord de pêche UE/Côte d'Ivoire
  • [10] La Commission décide d'intenter des actions contre la France, la Belgique et l'Italie au sujet de la directive concernant le bruit
  • [11] La Commission intente une action en justice à l'encontre de l'Espagne, du Portugal, du Luxembourg et de l'Allemagne au sujet des organismes génétiquement modifiés
  • [12] La Commission intente des actions contre l'Espagne, le Portugal et l'Italie dans le domaine de la protection de l'environnement
  • [13] Commission takes legal action against Portugal and Austria over air pollution
  • [14] Emma Bonino: "Un maximum de transparence pour rétablir la confiance entre consommateurs et pouvoirs publics"
  • [15] Neil Kinnock launches crash-test programme to enhance road safety

  • [01] Jacques Santer: "The euro will be a major international currency. Reserve shifts into the euro will be gradual and not disruptive."

    The President of the European Commission, Jacques Santer, in a speech at the "Global 24" Conference in Frankfurt today on "The external aspects of the euro", said he expected the euro to play a major role in international trade and on international financial markets. He saw a gradual shift towards the euro in international reserves and private portfolio holdings. But he added that "there is no reason to expect that these portfolio shifts will be dispruptive, nor that they will exercise pressure on the exchange rate". He expected that the euro's stability will lead to its increased use as a reserve currency with central banks of non-European Union (EU) countries pursuing a gradual diversification of their reserve holdings. The European Central Banks will need less dollar reserves than are now held by the sum of Central Banks of the individual EU Members States. President Santer said that "the European Central Bank and other central banks can be expected to deal with any excess reserves in a responsible manner, in which they take into account possible effects of currency sales on the exchange markets. This process will be gradual and take a relatively long time." Portfolio shifts in favour of euro-denominated assets will, according to Mr Santer, also occur in private holdings, such assets becoming increasingly attractive given the sheer size of the euro area, the development of markets in euro-denominated instruments and the stability-oriented policy mix in the euro area. The stability-based euro will also be beneficial for, and play an increasingly important role in international trade because of the EU's dominant position in world trade with its share of almost 21%, Jacques Santer said.

    [02] Yves-Thibault de Silguy: "Consolidation of public finances must be a permanent reality and not an accounting device"

    Speaking by videoconference to a global audience on the euro ("Global 24"), Yves-Thibault de Silguy, European Commissioner for economic, monetary and financial affairs, stressed that the tasks remaining following the European Council of Amsterdam were "to continue the efforts with economic convergence and to finalise the rules governing the operation of EMU". On the need to achieve a "high degree of sustainable convergence", "the assessment will be made according to economic criteria alone". "The credibility of the euro depends on full application of all the conditions of the Treaty". On the rules for the operation of EMU, Mr de Silguy identifies three priorities: "the need to reinforce economic policy co- ordination", "to clarify the external management of the euro", "to solve the remaining practical questions" including the impact of the euro's arrival on financial markets "on which the Commission will tomorrow publish recommendations in this, based on work by a consultative group of experts".

    [03] Un nouveau projet européen pour dynamiser l'investissement en capital- risque dans l'innovation et la technologie

    La Commission européenne, en collaboration avec le Fonds européen d'investissement, a lancé aujourd'hui un programme pilote visant à lutter contre l'un des principaux obstacles à l'innovation en Europe: l'insuffisance d'investissement en capital privé dans les petites et moyennes entreprises technologiquement innovantes. Ces dernières offrent la perspective d'une croissance stimulée par le progrès technologique; dont l'Europe a besoin pour réduire le chômage et accroître sa compétitivité. Mais leur potentiel élevé de création d'emplois est gaspillé si elles ne parviennent pas à trouver de financement. C'est pourquoi I-TEC, le projet pilote lancé à l'initiative de Mme Edith Cresson, membre de la Commission en charge de l'innovation, de la recherche et de l'éducation, a pour but d'encourager les investisseurs de capital-risque à investir dans ces entreprises, en participant aux coûts d'évaluation initiale et de gestion active ("hands-on"). Il concrétise ainsi le souhait du Conseil européen d'Amsterdam d'encourager le financement de projets de PME faisant appel aux hautes technologies. Pour bénéficier du régime I-TEC, les investisseurs sélectionnés devront ainsi consacrer un minimum de 25% de leurs capitaux récemment collectés à des investissements précoces dans des PME technologiquement innovantes. Le projet I-TEC prendra en charge un maximum de 50% des coûts d'évaluation initiale et de gestion active induits par de tels investissements. Sa contribution maximale, par fonds de capital- risque, sera de 5% des investissements réalisés, avec un plafond de 500 000 Ecus.

    [04] Société de l'information: Rapport final du groupe d'experts de haut niveau

    Le Commissaire Padraig Flynn, responsable de l'Emploi et des affaires sociales, s'est félicité aujourd'hui du rapport final du groupe d'experts de haut niveau, mis en place en mai 1995 pour étudier les changements sociaux liés à la société de l'information. Le rapport, intitulé "Construire la société européenne de l'information pour tous" prône une société de l'information qui aurait une vocation d'intégration sociale et propose un vaste cadre stratégique pour aider à construire une société de l'information qui améliore la qualité de la vie de tous les Européens. Le rapport contient plus de trente propositions fondamentales pour développer la politique, qui vont de sujets économiques comme la politique de l'emploi et la cohésion régionale, à des aspects sociaux tels que la qualité de la vie, la cohésion sociale, la santé et la démocratie.

    [05] La Commission approuve l'acquisition du contrôle commun de Crediop par les groupes bancaires Dexia et San Paolo

    La Commission européenne a approuvé l'acquisition du contrôle commun de Crediop SpA, qui était avant l'opération sous le contrôle exclusif du groupe San Paolo, par les groupes Dexia et San Paolo. Crediop SpA est un établissement spécialisé dans les crédits aux collectivités locales et autres entités de droit public qui réalise ses activités essentiellement en Italie. Compte tenu de la position sur le marché des parties à la concentration, il apparaît que l'opération ne crée pas ou ne renforce pas une position qui aurait pour résultat d'entraver la concurrence effective de manière significative dans le marché commun ou une partie substantielle de celui-ci.

    [06] La Commission autorise l'acquisition de l'entreprise allemande SPAR AG par le groupe français ITM

    La Commission européenne a approuvé l'acquisition du contrôle de la chaîne de distributeurs SPAR ("SPAR") par le groupement français de distributeurs ITM Entreprises ("ITM"). En l'espèce, un risque de création ou de renforcement de position dominante n'est pas à craindre, ni par l'addition de parts de marché ni par un renforcement de la puissance d'achat. ITM est contrôlé par près de la moitié des entreprises de distribution exploitant les enseignes du groupement, telle "Intermarché". Le groupement est également présent dans d'autres Etats membres, mais ne comprend aucun point de vente en Allemagne. SPAR, avec les distributeurs exploitant ses enseignes, est la quatrième chaîne de distribution alimentaire en Allemagne, et n'est présente que dans cet Etat membre. Etant donné que les deux entreprises sont actives dans des Etats membres distincts, une addition de part de marché peut être exclue. De plus, les entreprises demeurent toutes deux confrontées à des concurrents de puissance comparable.

    [07] Commission wants to appeal against WTO Hormone Panel Conclusions

    The panel established by the World Trade Organisation (WTO) at the request of the United States and Canada to examine the European Union (EU) ban on the import of meat treated with hormones for growth-promoting purposes has delivered its final report. The panel found that the EU ban on import of hormone-treated meat was not in conformity with a number of provisions of the WTO Agreement on Sanitary and Phytosanitary Measures. The detailed implications of the report for the EU ban on hormone-treated meat are currently being assessed by the European Commission. However, the Commission is very disappointed by the panel's rulings. In the Commission's view, the panel has failed to properly take into account the large body of scientific evidence brought forward by the EU in support of its legislation. The Commission considers that the matter must be brought before the Appellate Body of the WTO. The Commission is also concerned about the broader implications of the Panel's conclusions which seem to undermine the right of each government, although fully recognised under WTO rules, to determine the level of protection for its consumers.

    [08] EU makes new WTO offer on Financial Services

    The European Union (EU) has submitted a new offer as part of its drive to bring about a global deal to open financial services markets through the World Trade Organisation (WTO) by the end of the year. The proposed new offer has been submitted to the WTO in Geneva after formal adoption by the 113 Committee of trade officials from the EU Member States. The offer involves eliminating twelve residual restrictions and reducing nine others, in the Austrian banking sector, the Amsterdam stock exchange and Portuguese investment funds among other areas. These come on top of the EU's existing liberalisation commitments, currently among the most ambitious of all those on the table at the WTO. The EU and its member states are increasing the scope of their market-opening offer in financial services in order to spur other WTO countries to improve their own commitments or place offers for the first time. It is hoped other WTO parties will do so by July 14, the pre-agreed date for revised offers. The EU is aiming to inject momentum into the WTO talks well in time for a global deal by the December deadline set by the WTO two years ago.

    [09] Renouvellement du protocole à l'accord de pêche UE/Côte d'Ivoire

    L'Union européenne (UE) et la Côte d'Ivoire viennent, ce 30 juin 1997, de parapher un nouveau protocole à l'accord de pêche UE/Côte d'Ivoire. Ce nouveau protocole d'une durée de 3 ans, applicable à partir du 1er juillet 1997, offre des possibilités de pêche chalutière et thonière à 63 navires communautaires (55 navires dans le protocole précédent) répartis en chalutiers congélateurs (3 navires), en thoniers canneurs (7 navires), en palangriers de surface (14 navires) et en thoniers senneurs (39 navires). Le tonnage de référence des captures de la pêche thonière est de 8.500 T par an (7.500 T dans le protocole précédent). La contrepartie financière globale que versera l'UE à la Côte d'Ivoire en échange de ces possibilités de pêche s'élève à 3.000.000 Ecus pour 3 ans (2.500.000 Ecus dans le protocole précédent) dont 600.000 Ecus (400.000 Ecus dans le protocole précédent) destinés exclusivement au développement durable du secteur de la pêche (recherche scientifique, programmes techniques, formation, surveillance des pêches, appui à l'Administration chargée de la pêche).

    [10] La Commission décide d'intenter des actions contre la France, la Belgique et l'Italie au sujet de la directive concernant le bruit

    La Commission européenne a décidé de poursuivre l'Italie et la Belgique devant la Cour de justice parce que ces pays ont omis d'adopter et de lui communiquer la législation nationale nécessaire pour transposer deux directives relatives à la limitation des émissions sonores des engins de terrassement utilisés sur les chantiers d'ouvrages de génie civil et de construction, tels que les pelles hydrauliques et à câbles, les bouteurs, les chargeuses et les chargeuses-pelleteuses.

    [11] La Commission intente une action en justice à l'encontre de l'Espagne, du Portugal, du Luxembourg et de l'Allemagne au sujet des organismes génétiquement modifiés

    La Commission européenne a décidé de former recours devant la Cour de justice à l'encontre de l'Espagne, du Portugal, du Luxembourg et de l'Allemagne pour défaut d'adoption et de communication à la Commission des dispositions de droit interne nécessaires pour se conformer aux directives européennes sur les organismes génétiquement modifiés. Ces directives instaurent des mesures de protection de l'environnement eu égard à l'utilisation des organismes génétiquement modifiés.

    [12] La Commission intente des actions contre l'Espagne, le Portugal et l'Italie dans le domaine de la protection de l'environnement

    La Commission européenne a décidé de franchir un pas dans les actions intentées contre trois États membres pour non respect de certaines directives communautaires applicables à l'environnement. En ce qui concerne l'Espagne, un avis motivé lui a été notifié pour mise en œuvre incomplète de la directive relative aux oiseaux sauvages. Le Portugal, pour sa part, sera traduit devant la Cour de justice pour mise en œuvre incomplète de la directive concernant la protection des animaux. Quant à l'Italie, la Commission a également décidé de lui notifier un avis motivé pour mise en œuvre incomplète de la directive relative à l'évaluation des incidences sur l'environnement.

    [13] Commission takes legal action against Portugal and Austria over air pollution

    The European Commission has decided to pursue legal action against Portugal and Austria in respect of several pieces of European Union (EU) legislation aimed at curbing air pollution. The Portuguese case concerns lack of implementation of EU directives which aim at reducing air pollution from larger power plants by setting strict limits on sulphur dioxide and nitrogen dioxide emissions. Portugal has also failed to implement a directive which aims at reducing volatile organic compound (VOC) emissions from petrol storage and distribution. The Austrian case concerns non- implementation of three directives which set down minimum air quality standards for sulphur dioxide, particulates, lead and nitrogen dioxides.

    [14] Emma Bonino: "Un maximum de transparence pour rétablir la confiance entre consommateurs et pouvoirs publics"

    "Les mesures d'interdiction de la consommation de farines par les ruminants ont eu des effets bénéfiques en ce qui concerne l'ESB. La stratégie de la Commission européenne a pour but de garantir un maximum de sécurité - sécurité de l'origine des matières premières, sécurité dans les méthodes de production et sécurité d'emploi. L'exploitation industrielle de déchets animaux est légitime, mais elle ne peut pas être au détriment de la santé des consommateurs qui doit rester la première préoccupation des responsables politiques", a déclaré aujourd'hui Emma Bonino, Commissaire chargée de la politique des consommateurs et de la protection de la santé, à la Conférence scientifique internationale sur les farines animales organisée conjointement par la Commission et le Parlement européen. "La crise de la "vache folle" a mis en lumière un déficit de communication et, par la suite, de confiance entre les consommateurs et les pouvoirs publics y compris de l'Union Européenne. Cette conférence devrait illustrer la volonté clairement annoncée de travailler désormais avec un maximum de transparence, en particulier dans le domaine scientifique pour tout ce qui concerne les questions alimentaires".

    [15] Neil Kinnock launches crash-test programme to enhance road safety

    Neil Kinnock, European Commissioner responsible for Transport, today launched the Euro New Car Assessment Programme, which is partly funded by the European Commission, and designed to enhance road safety by providing consumers with additional information on vehicle performance in crash conditions. The programme is complementary to European Union (EU) safety legislation which lays down the crashworthiness standards that must be met by every new car sold in the EU. "In the 15 Member States of the EU about 45,000 people are killed and 1.6 million injured every year in road accidents. Yet reasonable estimates suggest that 30 per cent fewer car occupants would be killed and injuries would be as much as 50 per cent less serious if all cars were manufactured at the level of safety of the best in each class of vehicle. The New Car Assessment Programme can help to achieve this by providing information that focuses attention on road safety and makes objective assessments of car design. EuroNCAP will foster a fair market for safety," Mr Kinnock said.

    MIDDAY EXPRESS


    From EUROPA, the European Commission Server at http://europa.eu.int/
    © ECSC - EC - EAEC, Brussels-Luxembourg, 1995, 1996


    Midday Express: News from the EU Commission Spokesman's Briefings Directory - Previous Article - Next Article
    Back to Top
    Copyright © 1995-2016 HR-Net (Hellenic Resources Network). An HRI Project.
    All Rights Reserved.

    HTML by the HR-Net Group / Hellenic Resources Institute, Inc.
    midex2html v1.04 run on Tuesday, 1 July 1997 - 11:30:25 UTC